Esprit de Noël, es tu là ?

Nous avons entamé hier le mois de décembre, un mois synonyme de fêtes mais  également de partage et de communion avec les autres, un mois pendant lequel beaucoup ont envie de faire plaisir et de nous faire plaisir.

Je ne sais pas si c’est parce que j’avance dans l’âge ou si c’est le contexte qui veut cela, mais les choses s’accélèrent encore et encore ! Et de plus en plus vite ! J’ai beau tenter d’appliquer et de prôner le Slow, j’avoue que ça ne fonctionne pas toujours !

Bien sûr ces dernières années, j’ai attaqué de nombreux projets, nombre d’entre eux ont vu le jour. J’en suis ravie . … Les projets attirent les rencontres, celles-ci attirant de nouveaux projets ! Bien sûr tout cela est enthousiasmant, valorisant mais je le pense profondément, cela ne doit pas nous éloigner des valeurs sûres.

Les miennes : les relations humaines, l’authenticité, la sincérité, la transmission, entre autres … Autant de valeurs qui peuvent être considérées comme naïves pour certaines, justes voire indispensables pour d’autres, ou encore … leviers de communication 😉 (je prépare mon poste sur la communication responsable)

Je suis ravie de pouvoir les appliquer dans deux de mes activités : l’apprentissage via l’Afest et la dispense de cours dans l’enseignement supérieur. La transmission et le partage avec les jeunes adultes est on ne peut plus rafraichissant et stimulant. Et souvent très drôle, aussi !

Cela réconforte de se sentir utile et aussi, à contrecourant de certaines idées reçues d’échanger avec des jeunes, volontaires, engagées, respectueux, méritants…. Cela peut contraster avec certains « adultes » avec qui les interactions deviennent compliquées (euphémisme). Hier j’ai été doublée sur un chemin de campagne par une automobiliste qui m’a tendu son doigt d’honneur, car visiblement, je ne roulais pas assez vite… je devais regarder la nature….

J’ai également à l’esprit un autre fait, un incident, devrais je dire, qui m’a marquée récemment : J’ai dû décaler un cours la semaine dernière pour cause de deuil familial, et donc d’obsèques. Je vous passe les étapes de non-réponses à mes demandes et mes propositions de solutions,  je vous passe les reproches, les plaintes sur le temps passé à refaire les plannings,… Je n’ai pas entendu un seul mot de réconfort, et encore moins de politesse : J’attends toujours un mot de condoléance !

Notre monde devient fou. Certes , il s’accélère, il se durcit, mais je pense profondément que nous devons soigner ce et ceux qui résistent. Je suis convaincue de la valeur de la gentillesse et de l’engagement.

noel calendrier aventJe vous partage donc ce calendrier de l’Avent, pas vraiment convaincue de toutes les actions qui y sont proposées, mais plutôt de l’intention !

En ce mois de décembre, je prends la résolution de ralentir, et d’essayer de penser à l’esprit de Noêl, de la famille, des liens d’amour et d’amitié qui nous aident à nous tenir debout, bien droit !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
chilienne

Newsletter

Cet article vous a plus ?
Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus nos publications.

Retour haut de page