Interview « nouveau monde » Marie Gabrielle Griboul, fondatrice du cabinet MGG Coaching

« Je veux aider les Petites et Très Petites Entreprises ! »

 

MGG COACHINGCoach formée à la Gestalt Thérapie  , Marie Gabrielle Griboul a été successivement Directrice Commerciale et Consultante pour de grands groupes « CAC40 ».   En 1994  , elle a fondé le cabinet de coaching MGG Coaching dans le but d’accompagner les dirigeants et les managers en quête de mieux être dans leur vie professionnelle.

SLOW COM est né d’une volonté de partager sur la durée, des expériences et des rencontres, autour de sujet de société tels que les femmes inspirantes, les aidants, l’environnement, l’art de la vie : se connecter à ces pôles de curiosité de l’époque, initier des rencontres, faire naître d’authentiques conversations, et créer des relations durables.slow phone

Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire mondiale, nous avons besoin plus que jamais de créer du lien, de nous rencontrer et de vous présenter celles et ceux qui pensent et font le monde de demain. Un portrait, une rencontre.

Comment aidez-vous les personnes qui font appel à vos services ?

Marie Gabrielle GRIBOUL : Je leur propose avant tout un cadre sécurisant. Etant issue de milieu du soin, du « care », comme on dit maintenant, je sais tenir une posture d’écoute bienveillante mais aussi active, pour pouvoir proposer des solutions concrètes à court, moyen et long terme.

Le terme employé dans votre question me plait : avant d’être des managers, des salariés, des associés, des indépendants, mes clients sont avant tout des personnes, des Humains. La pandémie a fait ressurgir cette notion d’humanité et de liens, en même temps que nos fragilités ,  d’ailleurs.

Pour vous, le changement est d’abord personnel ?

MGG : Je pense que pour opérer un changement sur son environnement, il faut d’abord être aligné avec ses valeurs, ses attentes, et ses forces, pour être en capacité de les activer dans tout leur potentiel. Le travail sur soi est une nécessité pour pouvoir agir autour de soi, en harmonie avec les convictions de chaque personne.

changement interviewL’aide que j’apporte aux dirigeants passe par mon parcours d’analyste et mon approche GESTALT, « l’ici et maintenant » , ainsi que ma grande expérience des fonctionnements humains au sein des organisations. Je me mets au service des personnes qui souffrent dans les entreprises pour les aider à se redonner une place et à se révéler à elles-mêmes et aux autres.

Vous venez du secteur commercial… Comment les entreprises participent-elles au changement ?

MGG : Le rôle des entreprises est certes de générer des activités rentables et durables mais cette vision économique est en train de s’infléchir en introduisant la notion d’Humain, notamment dans le cadre des politiques de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Mon rôle est de suggérer, saisir ou renforcer, selon le stade d’avancement,  cette évolution incontournable et de la mettre à une place de choix dans leur stratégie de développement. Je maitrise des codes de l’entreprise, cela me donne des atouts indispensables pour traduire les éléments de langage et de positionnement.

Avec le chamboulement des modèles économiques, de management, les attentes fortes des salariées, des générations montantes, je peux aider les entreprises à appréhender les signaux faibles et les grandes orientations à venir. Elles ont en leur possession toutes les clés de compréhension. Dans la crise que nous vivons, on voit à quel point la société est en attente d’une relation particulière avec les entreprises. De fait, la communication doit nécessairement avoir une dimension sociétale et environnementale. Les plaques tectoniques sont en train de bouger.

A quel point la crise peut-elle être transformer la société ?

interview changementMGG : Elle va accélérer tous les mouvements en cours. Ce moment qui nous oblige à l’arrêt va vraisemblablement créer énormément de casse d’un point de vue économique, mais nous fait également appréhender notre capacité à interagir différemment et à trouver un sens et une reconnaissance dans nos missions, dans notre travail.

Il me semble que cela fait déjà plusieurs années que les salariés, mais aussi les indépendants, les managers, veulent adopter de nouveaux modes de relations, dans le management mais aussi dans la création, le développement, l’innovation, tout ce qui a pu pousser les entreprises à évoluer. Le choc actuel va être un véritable coup d’accélérateur.

Pour ne citer que celui-là, l’exemple du Télétravail est significatif. Longtemps boudé par les managers, longtemps désiré par les salariés, on observe aujourd’hui que les deux points de vue se rejoignent au milieu du gué et que, dans un contexte d’encouragement à la distanciation, les positions s’avèrent plus nuancées que prévu. C’est normal : au centre de tout , l’humain, …dans toute sa complexité.

J’aborde ce sujet dans l’accompagnement ou la formation : « Management à distance »

Quels sont vos défis post-confinement ?

MGG Coaching : Mon challenge personnel, c’est d’être encore plus active au service des autres. Je suis dans la recherche de ma capacité d’action.

En tenant compte des besoins très concrets des Très Petites Entreprises, du tissu économique local , en les accompagnant dans les mutations impératives, urgentes  et nécessaires,  mais aussi en déployant toute mon expérience au service de plus grosses structures ayant une attente considérable en termes d’organisation du changement.

J’ai la chance de disposer des outils pour ces deux types de problématiques, différents par la taille,  mais qui se rejoignent, une fois de plus sur le sujet central : la place de l’Humain dans la société.

J’ai envie ici de citer quelques thèmes abordés dans mes formations : la confiance , l’expression et la valorisation des soft skills (le savoir- être) par exemple.

Quand on est entrepreneur, la frontière avec entre la vie professionnelle et la vie personnelle est ténue. Il en est de même pour les compétences, les capacités propres, ce qu’on appelle le « développement personnel ». Un coaching pro peut débloquer des situations privées délicates et inversement. Il suffit parfois de peu de rendez-vous pour une prise de conscience des difficultés et la mise en route d’actions bien concrètes. J’ai envie de m’adresser aux patrons de TPE et leur dire que je peux les aider, rapidement et concrètement.

La situation actuelle, ce qui nous arrive,  entre en résonance avec le sens de mon engagement. Cela me conforte et me donne l’énergie nécessaire à toujours et plus que jamais, soutenir mes clients dans leurs projets.

Pour tout renseignement sur les formations MGG coaching : c’est ici

formation manager à distance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

chilienne

Newsletter

Cet article vous a plus ?
Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus nos publications.

Retour haut de page