Télétravail et présentiel : les collègues sont la source du bonheur au travail, selon une très récente étude

Rien ne nous rend plus heureux, qu’une qualité de liens, et même une qualité de liens quotidiens au travail. Voilà ce qu’assure le philosophe Charles Pépin, qui commente la dernière étude OpinionWay pour Microsoft sur le télétravail.

Les chiffres lui donnent raison : 40% des actifs français considèrent le lien social, les relations avec leurs collègues, comme source de bonheur au travail. C’est encore plus vrai pour les plus jeunes. Les 18-24 ans désignent les relations avec les autres comme la principale source de bonheur au travail. Pas étonnant qu’ils soient ceux qui, dans toutes les enquêtes, sont les plus réticents au télétravail.

Le travail, porteur de sens 

L’annonce d’un retour très progressif sur le lieu de travail va donc dans le bon sens, pour ces Français en manque de machine à café. Du reste, malgré les injonctions gouvernementales, la proportion de salariés qui travaillent sur site était de près de 60% au dernier pointage, soit près du double des chiffres enregistrés lors du premier confinement. L’enquête Microsoft, menée auprès de 2 000 personnes, confirme que sept actifs sur dix ont apprécié de se rendre dans les locaux de leurs entreprises pendant le confinement.

Télétravail lienQuelques chiffres :

  • Pour 40% des Français, le lien social est un ingrédient clé du bonheur au travail et c’est encore plus vrai pour les 18-24 ans qui le désignent comme leur principale source de bonheur au travail   
  • 73% des actifs ayant continué à se rendre sur leur lieu de travail ont apprécié de pouvoir y aller pendant le confinement.  
  • Les actifs qui ont télétravaillé aux côtés de leur conjoint(e) et de leurs enfants se sont sentis plus efficaces et concentrés (77%) que ceux qui ont télétravaillé seuls (59%).   

Le numérique un moyen de réinventer son rapport au travail 

Si la crise sanitaire a fortement impacté l’activité économique, le confinement a eu, pour certains Français, l’effet d’un déclic, menant à des réflexions voire des remises en question sur le plan professionnelBien que les Français aient vu leur quotidien et leur rapport au travail impactés par la crise sanitaire, ils se montrent majoritairement satisfaits (77%) de la manière dont l’organisation à laquelle ils appartiennent a fait face à la crise. Cependant, certains points restent pour eux à améliorer. Conscients que le travail à distance pouvait aller de pair avec l’efficacité, les Français ont été animés par un désir de reconversion, une aspiration à de nouveaux défis ou encore à un meilleur équilibre de vie.  

Pour lire l’intégralité de l’article.

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

chilienne

Newsletter

Cet article vous a plus ?
Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus nos publications.

Retour haut de page